FERMEZ LA PAGE / RETOUR AU MENU
Masque d'Afrique de l'ouest / Pièces archivées
masque africain
masque africain
masque africain
masque africain
masque du Libéria
masque du Libéria
masque africain
masque africain
masque africain
masque africain
masque africainmasque africainmasque africain
masque africainmasque africain
masque bidjogo

masque africainmasque africainmasque africain
MASQUE BANDA DES BAGA ET DES NALU
Le masque banda protège des hommes et de leur sorcellerie, mais lutte aussi contre les crocodiles, les morsures de serpent et autres calamités. Chez les baga, on retrouve toujours la notion de lutte et de coopération aves les éléments naturels. Objet produit par des populations côtières, le masque qui affiche un visage humain est associé à diverses formes animales : mâchoire de crocodile, cornes et oreilles d'antilope et autres éléments pouvant appartenir au caméléon, au serpent ou à l'oiseau. Les masques banda, comme d'autres productions sculptées des baga, sont généralement peints de couleurs contrastées, souvent d'origine européenne. Une collerette de fibres végétales dissimule la tête du danseur. Tissus de couleurs et autres franges cachent son corps. Ces masques se produisent généralement par ensembles de deux ou trois lors de diverses cérémonies durant lesquelles ils sont appelés à intervenir : initiation masculine, célébrations liées aux travaux agricoles (moissons, semailles), mariages, invocations propitiatoires, nouvelle lune. Ce type de masque est un classique de l'art baga et ses dimensions le font figurer parmi les plus grands masques d'Afrique.
Les masques banda (de leurs anciens voisins), maintenus horizontalement sur la tête, rappellent fortement dans leur ligne générale et leur façon d'être portés, les masques des ancienes peuplades voisines. On sera ainsi frappés par la similitude avec le grand masque dandaï à longue mâchoire mobile qui appartient aux toma de l'intérieur de la Guinée.

masque africain

A TSHOL des baga
Les baga sont originaires des hauteus du fouta djallon, dont ils entretiennent le souvenir. Ils quittèrent cette contrée sous la pression des fulbé islamisés. Animistes, les baga s'établirent dans les régions côtières où ils développèrent un art flamboyant. Ils avaient emporté la tradition des danses sacrées masquées, le rituel se référant à l'esprit du serpent et la figure de l'a tshol, qui est l'autel réceptacle d'un esprit. Cet objet est utilisé par les guérisseurs. Etrange dans sa morphologie au visage prolongé d'un long bec, l'a tshol n'était présent qu'aux grandes occasions telles que l'initiation des jeunes, pour les funérailles d'un ancien ou pour des festivités qui avaient lieu tous les trois ans.

masque africainmasque africain
masque africain
masque africain
masque africain
masque africain

masque africain

A TSHOL des baga
Les baga sont originaires des hauteus du fouta djallon, dont ils entretiennent le souvenir. Ils quittèrent cette contrée sous la pression des fulbé islamisés. Animistes, les baga s'établirent dans les régions côtières où ils développèrent un art flamboyant. Ils avaient emporté la tradition des danses sacrées masquées, le rituel se référant à l'esprit du serpent et la figure de l'a tshol, qui est l'autel réceptacle d'un esprit. Cet objet est utilisé par les guérisseurs. Etrange dans sa morphologie au visage prolongé d'un long bec, l'a tshol n'était présent qu'aux grandes occasions telles que l'initiation des jeunes, pour les funérailles d'un ancien ou pour des festivités qui avaient lieu tous les trois ans.

masques africainmasques africain
masque lunaire africain / ghana
masques africainmasques africain
masques africainmasques africain
masques africainmasques africain.
FERMEZ LA PAGE / RETOUR AU MENU